Chaque année, c’est le même rituel. L’été pointant le bout de son nez, on se prépare à partir en vacances et on songe à fermer sa maison. En tout cas, c’est que ce s’apprêtent à faire plus de 27,6 millions de Français qui ont déclarés partir en vacances cette année, si l’on en croit les données fournies par le cabinet Protourisme.

Or une maison inoccupée, c’est multiplier le risque de se faire cambrioler durant son absence. En effet, le rythme des effractions s’accélère au cours de la période estivale ; deux tiers des cambriolages ont lieu durant les mois de juin, juillet et août. Alors, afin de profiter de vos vacances en toute sérénité, le Figaro Immobilier vous rappelle la liste des bonnes précautions à adopter pour sécuriser votre logement: prudence, vigilance et anticipation.

Sécuriser ses portes et fenêtres

Cela peut paraître évident, mais ces voies d’entrée sont les premières cibles d’effraction de votre maison. Huit effractions sur dix se font en effet par la porte d’entrée, et le restant par les fenêtres, portes de garage et autres ouvertures. Il est donc essentiel de sécuriser au mieux ces points d’accès. Fermez bien les volets, si possible préférez les serrures multipoints voire les portes blindées et les vitres anti-effractions. Face à des malfaiteurs souvent pressés et très rapides, ces précautions auront l’avantage non négligeable de les ralentir et certainement, de les dissuader si l’effraction devient trop difficile.

Dissimuler son absence et faire surveiller son logement

Exit les petits mots sympas scotchés sur la porte, les répondeurs sur votre téléphone fixe ou même les statuts Facebook et photos Instragram pour informer vos êtres chers (et vos abonnés) de votre absence… Ceci est le meilleur moyen de renseigner et de convier chez vous d’éventuels invités indésirables et mal intentionnés. Mieux vaut prévenir son entourage de vive voix et pour le reste, faire en sorte que son logement reste «vivant». Laissez éventuellement une pièce allumée, ou munissez-vous d’un programmateur de lumière pour faire croire que votre logement est occupé. Si vous avez des bonnes relations de voisinage, l’idéal est également de demander à votre voisin de venir jeter un oeil à votre maison et de relever souvent votre courrier. Une présence régulière sera aperçue chez vous et votre boîte aux lettres débordante ne vous trahira pas.

Une autre astuce? Contactez les forces de l’ordre afin de bénéficier de l’«Opération tranquillité» qui est gratuite. Selon vos indications, une patrouille de gendarmes passera ainsi fréquemment faire une ronde près de chez vous et dissuadera certainement tout individu de s’aventurer illégalement dans votre domicile.

Faire fuir les cambrioleurs

Pour repousser efficacement les malfaiteurs, plusieurs dispositifs utiles peuvent être installés. Alarmes à la sirène tonitruante, détecteurs de mouvement intérieurs et extérieurs et systèmes de surveillance connectés… tous ces outils (qui supposent tout de même un investissement conséquent) sont la crainte des cambrioleurs qui préfèrent – en général – rester discrets.

Selon la gamme de votre choix, ces appareils peuvent vous permettre d’être alerté immédiatement en cas de présence indésirée, mais aussi d’avertir une entreprise de sécurité et la gendarmerie la plus proche. D’ailleurs, si vous faites le choix d’investir dans ces équipements, faites le savoir (même si ce n’est pas vrai…)! De petites vignettes visibles telles que «Vidéosurveillance» ou «Alarme» informeront les indésirables de vos ruses infaillibles (Le Figaro)

 




Notez cet article :
Protéger votre maison contre le cambriolage 4.89/5 - 19 votes